Les grands-parents nous laissent parfois de vieux objets mais qui sont désuets ou un tout petit peu usés et finissent au grenier. C’est le cas des manteaux de fourrure ! Si vous avez hérité d’un vieux manteau de fourrure mais que sa coupe, sa couleur ou son état ne vous tente plus trop et que vous n’avez pas envie de le jeter ou le donner, voici quelques idées de recyclage pour redonner vie à votre fourrure !

Fourrure d’élevage ou fourrure sauvage ?

A première vue, toutes les fourrures paraissent semblables mais il y a bien une différence entre la fourrure d’élevage et la fourrure sauvage. Pour savoir si le vieux manteau que vous a légué votre grand-mère est de nature sauvage ou d’élevage, voici un petit récapitulatif utile. Il est à noter que la vente de fourrure sauvage est interdit en France, mais ici il n’est pas question d’acheter ou de vendre  mais de redonner vie à nos vieux fourrures restées longtemps oublier dans un coin.

fourrure

La fourrure d’élevage, plus présente sur le marché

85% du marché de la fourrure est représenté par la fourrure d’élevage. Canada est le premier pays à accueillir les premières fermes pour abriter les animaux à fourrure. C’est un pays réputé pour le grand froid qui y règne, ce qui a poussé les canadiens à exploiter la fourrure animale afin de les préserver du froid.  Le vison, le lapin, le chinchilla, le putois, le furet, la zibeline et quelques races de renard, entre autres le renard roux et le renard polaire sont élevés pour leur fourrure. Le traitement de chaque fourrure varie selon le résultat souhaité : imprimée, teintée, compressée, rasée, blanchie, etc.

La fourrure sauvage pour plus de personnalité

Dans la gamme des fourrures sauvages, on retrouve la peau de loup, de renard, de raton laveur, de coyote et de castor. La fourrure sauvage est très adulée, notamment au Canada grâce à sa coloration naturelle et sa beauté incomparable. Toutefois, les fourreurs ne produisent que 15% de fourrure sauvage afin d’éviter l’extinction de ces espèces rares. Un manteau de fourrure sauvage met en avant le prestige et l’élégance de son possesseur.

Il faut noter que le prix et la valeur de chaque fourrure n’est pas similaire d’une fourrure à l’autre. Il varie selon la longueur de la fourrure, de sa provenance, du modèle ou encore de sa marque. Bref, avant d’envisager de les transformer, demandez-vous si vous voulez le vraiment. Nous en tout cas, on n’a pas hésité une seule seconde!

Confectionnez vos propres coussins en fourrure !

3e34bcbb6307c090b29c84bf9454d5e3

Envie de changer le décor de votre nid douillet ? Les coussins en fourrure sont revenus à la mode. Les coussins garnissent actuellement les chambres et les salons pour apporter une touche de douceur et de caractère à la pièce. Au lieu d’en acheter à des prix parfois excessifs, il est possible de transformer un vieux manteau de vison en de jolis coussins en fourrure. De plus, vous pouvez personnaliser vos propres coussins à l’aide d’une dentelle, de quelques boutons et autres accessoires qu’on trouve dans les merceries.

Apprenez à mixer les matières !

sagabench

 

La seule règle en décoration c’est de faire travailler son imagination. La plupart des designers associent différentes matières pour faire renaître un objet innovant, original et qui s’accorde parfaitement à l’époque contemporaine. Le designer Lucas van Vugt par exemple a customisé un banc en bois basique en le rembourrant avec une fourrure de renard. Vous pouvez également réaliser un patchwork à l’aide de différents types de fourrure et autres matières textiles pour en faire un plaid ou un couvre-lit personnalisé.

En bref, la fourrure est une matière modulable et se recycle à bon escient. Il vous suffit de réveiller en vous votre créativité et à vous de jouer !