Très prisés au 17ème siècle, les toits couverts de chaume ont complètement disparu en ville, mais se retrouvent surtout à la campagne. Les maisons actuelles préfèrent utiliser les couvertures modernes.

Cependant, le chaume revient aujourd’hui à la mode. A la fois charmant et efficace, il donne un aspect rustique à votre demeure. Voici les avantages ainsi que les inconvénients de ce type de toiture.

Les points forts de la toiture en chaume

toiture en chaume

Les toits requièrent une couverture résistante, efficace et durable. A part cela, la qualité esthétique est aussi très importante.

Le chaume est une sorte de tiges creuses de graminées séchées. Une fois regroupé en fagots, l’ensemble offre un écran dense et très étanche. D’ailleurs, cette matière est très flexible par rapport aux autres couvertures modernes. Il convient parfaitement aux maisons écologiques.

Le chaume prévient des courants d’air ainsi que de la condensation à l’intérieur du toit. Cette couverture naturelle, de couleur chaude offre un charme campagnard et original.

De plus, il est insensible aux intempéries à savoir au gel, à la grêle et à la neige. Très léger et facile à installer, c’est aussi un bon isolant thermique et acoustique. Vous n’attendrez aucun bruit en cas de pluie. Pour plus d’efficacité, placez-le par-dessus des panneaux isolants.

Si vous adoptez un toit en chaume, votre facture de construction sera minimisée. En effet, vous n’aurez pas à installer des gouttières.

En outre, la durée de vie d’une toiture en chaume est de 50 ans. Il change simplement de couleur en devenant gris, mais reste toujours intact.

Les inconvénients des toits en chaume

inconvénients des toits en chaume

Le premier ennemi de la toiture en chaume est le feu. En effet, ce type de toit rassemble des tiges d’une graminée qui peut être du jonc, de la bruyère, de la paille de seigle ou encore de la paille de blé.

Le risque d’incendie est très élevé sauf si vous utilisez les roseaux. Vous pouvez cependant optimiser la sécurité incendie de votre toit grâce aux nombreuses techniques modernes actuelles. Ainsi, le coût de l’assurance incendie sera moindre.

Autre bémol, construire une toiture ouverte attire incontestablement les insectes nuisibles tels que les araignées, les guêpes, les mouches ou encore les moustiques. Toutes ces petites bestioles se feront une joie d’habiter sous votre toiture.

En outre, vous aurez aussi plein de poussière sous le toit. Pour éviter ce désagrément, mieux vaut faire installer la couverture par un chaumier professionnel. Il connait son travail et peut trouver des solutions à tous ces problèmes.

A part cela, le chaume requiert un entretien régulier, surtout si vous habitez dans une zone où il pleut tout le temps.

Si vous manquez un seul nettoyage, ce type de couverture risque de développer des moisissures, des champignons et de la mousse. De plus pour éviter que les eaux de pluie ne stagnent dans votre toit, respectez la pente de 40 %.

Comment entretenir un toit en chaume soi-même ?

entretenir un toit en chaume soi-même

L’entretien d’un toit en chaume n’est pas vraiment difficile à faire soi-même. Il suffit juste de suivre à la lettre les étapes suivantes :

  • La première chose à faire est le démoussage. Vous devez chasser les algues, les lichens ainsi que les mousses qui s’accumulent sur votre toiture. Pour ce faire, utilisez une simple brosse.
  • Une fois débarrassée des mousses, prenez un tuyau d’arrosage pour nettoyer les dernières empreintes de lichen arrachées par la brosse. Evitez d’utiliser un nettoyeur haute pression, car cette machine risque d’abîmer la toiture.
  • Ensuite, appliquez un produit anti-mousse et anti-lichen sur votre toiture. Vous en trouverez dans les magasins de bricolage. Demandez conseil au vendeur si vous avez du mal à choisir. Sachez que l’usage de ces substances est primordial afin de limiter la propagation des mousses dans les 2 à 3 années à venir.
  • Enfin, comme l’entretien régulier du chaume finira par détacher ou détériorer la toiture, vous devez changer complètement les bottes de chaume. Pour éviter les accidents, mieux vaut confier cette opération à un ou plusieurs chaumiers professionnels.

A quel moment faire l’entretien d’une toiture en chaume ?

faire l’entretien d’une toiture en chaume

Soyez tranquille, l’entretien n’est nécessaire qu’environ tous les 7 ans, suivant la pose. Cela peut aller jusqu’à 10 ans si vous constatez que votre toiture est encore intacte.

Par contre, vous devez effectuer le démoussage tous les 2 ans et surveiller son état tous les ans. Sachez que ce contrôle est nécessaire pour vérifier l’accumulation des algues et des mousses.

Si vous constatez que l’application de l’anti-mousse est peu efficace, mieux vaut changer de produit.

Enfin, les professionnels recommandent le remplacement du chaume après 25 ans, même s’il n’est pas endommagé par les intempéries. Cela garantit à la fois la longévité et l’isolation de la toiture, et le confort de votre maisonnée par la même occasion !