Si l’utilisation primaire des palettes en bois consiste à transporter des marchandises, les amateurs de Do It Yourself ont détourné cet usage pour en faire des objets designs afin d’habiller la maison. Ce ne sont pas forcément des palettes neuves, sinon, on ne parlera pas de déco récup.

Ces panneaux de bois sont réutilisés pour construire des mobiliers en tous genres, tels que canapé, étagère, tête de lit, bac à fleurs, etc. Une tendance qui gagne du terrain sur internet. Il suffit de taper « palettes en bois » pour voir les déclinaisons possibles de ces matériaux.

Recycler les palettes en bois

Nous sommes à l’heure où l’on n’a de cesse de donner une seconde vie aux objets, du recyclage pur pour obtenir un style plus glam avec les objets les plus basiques. Economiques et rustiques, les palettes en bois font partie de ces matériaux de prédilection qui passionnent les designers, qu’ils soient pro ou amateurs. Les tutoriels abondent sur la toile pour guider les internautes désireux d’adopter cette nouvelle tendance.

L’on se demande pourquoi les palettes rencontrent-elles autant de succès ? C’est tout simplement parce qu’elles sont gratuites, à condition de parvenir à les dénicher. Avant de vous lancer dans cette quête, il faut s’organiser au préalable sur la partie logistique, c’est-à-dire, se munir de gants, de tendeurs et d’un véhicule pour les transporter.

Où trouver les palettes ?

Il n’est pas toujours facile de se procurer de palettes en bois, car elles sont soient louées, soit, consignées. Sinon, il est toujours possible d’en rencontrer dans la rue, il y en a parfois qui traînent sur le trottoir. Outre cette piste, on peut également en trouver dans les commerces, comme les grandes surfaces de bricolage.

Troisième option, faire un tour à déchetterie. Vous avez de fortes chances de rentrer avec autant de palettes que vous voulez si les responsables ne sont pas très sensibles à la récup et au DIY. Enfin, pourquoi ne pas descendre directement dans les chantiers et demander aux ouvriers les palettes qui ne leur servent plus. C’est plus pratique.

Comment les choisir ?

L’esprit récup se veut aussi esthétique, il n’est donc pas question de repartir avec la première palette venue. Le strict minimum serait de sélectionner vos matériaux quel que soit l’ouvrage à réaliser. Il faut absolument que les palettes soient exemptes de toxicité. Dès que l’on vous présente une palette, pensez à vérifier si elle n’a pas été souillée.

Par conséquent, avec une palette propre, il faut voir le type de marquage y apposer. En général, les palettes sont traitées pour les protéger contre les champignons et les infestations d’insectes. En plus de la présence du logo IPPC, il faut regarder les initiales. Les initiales DB, HT, KD ou Epal indiquent que vous avez à faire à de bonnes palettes. En revanche,  avec les initiales MB ou EUR, on abandonne. Sans tampon, c’est que la palette n’a pas subi de traitement, ce qui est le cas des palettes cimentières utilisées dans les magasins de bricolage. Du moins, elles ne présentent pas de risque majeur.

Transformer les palettes en objet déco

Après l’étape du recyclage, faites appel à votre inspiration. Les palettes se déclinent en toutes sortes de mobiliers et d’accessoires décoratifs qui apportent une note vintage pile dans l’air du temps.

Allant des plus simples aux plus complexes, les réalisations sont très variées,à savoir, fauteuils, canapé, sommier, bureau, banc, bar, bac à fleurs, entre autres. Pour confectionner une table basse ou une tête de lit, il suffit généralement de joindre deux palettes.

On adopte le même principe pour travailler les palettes en bois. À commencer par le ponçage pour que le bois soit lisse, ensuite, le découpage ou le démontage. Pour rassembler à nouveau les pièces, on procède au vissage des différentes parties.

Puis, on ajoute les roulettes en guise de support avant de le vernir, de lasurer ou de peindre. Il s’agit de l’étape de la finition. En fait, une telle réalisation demande du temps, du matériel et de l’espace, mais cela en vaut la peine, car le résultat est bluffant.